Parole d’élèves : rencontre avec un commandant de Police Nationnale

Le mardi 12 février, un commandant de la Police Nationnale est venu présenter son corps de métiers à des élèves volontaires de 3°.

JPEG Cette rencontre avec l’officier de police a été très enrichissante pour moi mais je pense que c’est aussi le cas de tous les autres élèves qui ont pu y assister. Celle-ci m’a permis d’en savoir un peu plus sur tous les métiers du domaine de la police. On a appris qu’il existait différents grades dont trois principaux, le gardien de la paix, l’officier de police et le commissaire. Ceux-ci sont omniprésents dans notre quotidien et ont un rôle très important pour assurer le bon fonctionnement de notre société. En tant que citoyen français on leur doit tout ! Tous les jours, ils luttent pour faire régner l’ordre public et rétablir la paix. Mais ils luttent aussi contre la délinquance et les violences urbaines. A titre informatif, l’officier de police nous a aussi informer des différents diplômes qu’il faut obtenir pour pouvoir exercer un des nombreux métiers de la police. Mais il nous a aussi informé des salaires que peuvent obtenir ces professionnels en début et fin de carrière. Pour vous donner une petite idée, un gardien de la paix gagne environ 1500 euros net par mois et en fin de carrière il finit avec 3500 euros net par mois.

Ce qui a été aussi très intéressant lors de cette rencontre est de voir la passion que le commandant de police avait pour son métier. Il était très fier et semblait vraiment aimer le métier qu’il exerce aujourd’hui. Comme il nous l’a expliqué ce métier a beaucoup d’avantages. Toutes les journées sont différentes et il n’y a aucune routine qui s’installe dans son quotidien, de ce fait, il ne peut jamais s’ennuyer ! Pour nous le prouver, il nous a confié que le matin même, il ne savait même pas qu’il allait venir nous faire cette présentation et que juste après nous avoir présenter son métier, il ne savait pas du tout pour quelle mission il serait envoyé.

Mais il a aussi insisté sur le fait que ce métier ne possède pas que des avantages. En effet, exercer ce métier reste un vrai risque au quotidien. À tout moment, ces professionnels peuvent être confronter à des situations qui pourraient leur coûter la vie. Mais ce n’est pas le seul inconvénient, pour être officier il faut pouvoir tenir une cadence de travail assez rude et très rythmée. Ils ne peuvent bénéficier d’un week-end complet en compagnie de leur famille qu’une fois toutes les six semaines ! Bien sûr, ils ont des jours de repos durant leur semaine, ils travaillent quatre jours et ils se reposent durant les deux jours qui suivent (généralement ces deux jours sont consacrés à de l’entraînement physique).

En conclusion grâce à cette rencontre, j’ai pu en apprendre davantage sur ce métier qui a pris une grande place dans notre société et qui reste indispensable.
Je tiens bien évidemment à remercier très chaleureusement le commandant Blondel pour nous avoir consacré un peu de son temps afin de nous présenter le métier qu’il exerce chaque jour. Je tiens aussi à remercier mon collège qui a organisé cette rencontre et qui a permis le bon déroulement de cette dernière.

Meryem, élève de 3° - 2018/2029